« Vingt ans »

Une fuite après une autre
Un retrait après un autre
Une rencontre évitée
Un regard sans retour
Un geste mal compris
Une intention mal perçue
Un doute après un autre
Un contact, enfin
Trop peu, trop tard
Mal placé, ou déplacé
Qui s’enfuit déjà
Ces instants répétés
Comme une prière de solitude
Vingt ans
Ainsi les grains de sable
Entassés forment le château
Ainsi ces petits bouts de vie
Empilés font vingt ans
Vingt ans seul
Comment est-ce possible?

Edward Hitten, le 9 février 2012

Be the first to start a conversation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :