« Fin d’un temps »

Un temps en suit un autre.
Un temps forgé par le déséquilibre se termine avec fracas.
Fracas nécessaire, salutaire et douloureux pour laisser le champ au temps suivant.

Traverser les temps fait partie du chemin.
Du chaud au froid, du haut au bas, de la nuit au jour, aujourd’hui et toujours,
traverser les temps nous éprouve et nous renforce, pour un jour, pour toujours.
Quand on reste droit, que l’on regarde sa vérité dans les yeux,
traverser les temps nous rend plus grand.

Edward Hitten, le 19 février 2013

_

Publicités
Be the first to start a conversation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :