Pourquoi les hommes ont-ils peur des femmes?

Avant-propos: ce texte n’a aucune prétention et ne se veut pas une étude. Il est possible que mes mots ne décrivent pas la réalité telle qu’elle est. C’est pourquoi il est rangé dans Textes personnels. C’est une volée de mots issus de ma sensibilité et de mon expérience. Etant plutôt sensible et réservé, la vie m’a amené à rencontrer des femmes au caractère fort. Comme pour me montrer un chemin d’évolution possible.
Saviez-vous que parmi tous nos ancètres, on décompte deux fois plus de femmes que d’hommes?
— Pas dans la généalogie d’une famille, évidemment, mais dans l’absolu, chaque femme a 1 enfant, tandis que chez les hommes, la moitié en a 2 et l’autre moitié n’en a pas. Ce qui fait que la moitié des hommes ne se reproduit pas.
L’homme est peut-être celui qui use de force, qui est actif et donc qui est vu, mais l’homme est aussi celui qui doit lutter, celui qui meurt, celui qui n’est pas choisi par la femme (si on ne compte pas les cas particuliers). Car l’humanité perdure par ces femmes qui choisissent leur partenaire.
Là réside la vraie puissance des femmes.


Salut les gens.

Pourquoi les femmes sont-elles maltraitées depuis des lustres? Les femmes que l’on écarte de certains rangs, que l’on voile, que l’on cache, que l’on cantone aux tâches ménagères, c’est-à-dire à l’intérieur. Les femmes que l’on viole, que l’on frappe, qu’on insulte. Les blondes, les idiotes, les gentilles, les grosses, les salopes. Le verbe masculin qui peine à se féminiser. Sans oublier celles qui se vengent, celles qui réclament, celles qui sombrent dans les mêmes travers qu’elles dénoncent, celles qui tyrannisent, celles qui utilisent.

Les femmes ont un immense pouvoir

Parce qu’elles ont un immense pouvoir. Elles sont les belles, elles sont les tentatrices, elles appellent au désir, à la douce protection. C’est par elles que la vie commence, elles ont les clefs du royaume de l’humanité, elles transmettent ce qui fait ce que nous sommes, individus, régions, nations, continents.
Un homme est capable de tout faire pour une femme. Des meilleures aux pires folies. Ce pouvoir rend les hommes fous. Fous d’envie, d’amour, de haine, de colère, de tristesse. Quelqu’un a écrit: « Un femme fait d’un homme un roi ou un misérable ». Roi quand il a sa reine, sa déesse, rien que pour lui, celle avec qui il s’élève, il vit. Misérable quand il est laissé, quitté, jeté pour un autre à devenir roi, de par la volonté ou le désir de la femme souveraine.
Les hommes sont désarmés face aux femmes. Elles sont leur mère, leur matrice, le nid d’où ils ont été conçus. Notre mère reste toujours notre mère. Elles sont celles qui leur offrent leur lit, leur intimité, le creux qui est la source de l’humanité. Le plus grand plaisir du monde est dans le sexe, car la plus grande nécessité est la perennité de l’espèce. Le corps nous fait sentir le plaisir là où est l’important. C’est avec la femme que l’homme accomplit ses plus grands instants de vie. Ou en tout cas, les instants auxquels il s’attache le plus. Quelle douleur est-elle plus grande que la rupture du lien amoureux? La perte de son enfant peut-être.
Les hommes machos, les durs, ceux qui « baisent » les femmes, ceux qui séduisent et collectionnent, se protègent de leur pouvoir en forcant le jeu de l’attirance, en mettant la force de leur côté. Ils sont attirés par elles et au lieu de se laisser attirer, ils se lancent après elles, cachant ainsi le premier mouvement. Mais c’est bien la femme qui attire l’homme d’abord.
Point de vue d’homme pensez-vous? C’est bien possible. Il y a des femmes qui se morfondent de douleur à cause d’un homme.

Dans le monde, ce sont les femmes en majorité qui s’offrent, qui se prostituent. Parce qu’elles ont ce qui attire les hommes. Toute femme qui n’est pas trop vilaine, qui est plutôt mince et qui veut obtenir un homme pour le sexe arrivera toujours à ses fins. L’autre sens est moins sûr.
Dans un lieu public, ce sont les hommes qui regardent les femmes, les chassent du regard, jalousent leur maris, leurs amants. Ce sont les femmes qui s’habillent à mettre en valeur leur corps, qui s’offrent aux regards juste pour plaire. Mais sans s’offrir, non. Je tente mais je ne donne pas. Elle jouent le jeu de la créature qui a le droit de séduire seulement pour se sentir femme. Pour faire envie, de loin. pour être enviée par les hommes. Elles savent qu’elle ont un immense pouvoir sur eux.

Rien n’est plus cruel qu’une femme mûe par un grand ego. Elles ont le pouvoir et le désir de maîtriser. Elles ne sont plus la mère protectrice, mais le père fouettard. Elles ne sont plus l’amante offerte, elles sont la lionne qui prend. Elles ne sont plus la collègue complémentaire, elles sont la cheffe inflexible. Elles sont celles qui veulent, qui prennent, qui jettent quand elles ne veulent plus. Sans se référer à leur instinct, leur sensibilité, mais à leur volonté seule. Leur volonté de jouir de ce qu’elles sont. Une femme belle, intelligente et egocentrique est la personne la plus dangereuse du monde. Elle peut se cacher derrière la femme fragile, réconforter avec la femme douce, offrir le plaisir avec la femme sexe, manipuler avec la femme maligne, punir avec la femme homme.

Un homme peut avoir peur de ce qu’il peut vivre avec une femme. Peur de se sentir porté, transporté là où il ne connaît rien. Peur de se sentir lié malgré lui, offert à l’immense douleur dès qu’elle semble s’éloigner. Peur de devenir violent envers elle, peur d’avoir envie de la frapper, de la punir. La punir d’être belle, d’être tentante. La punir d’avoir les clefs de son cœur.

Une femme peut être tout, si elle le veut

Une femme est un ange et un démon. L’union ultime des extrêmes. La dualité manifestée en être de chair.
Une femme qui a trouvé son équilibre, qui a marié en elle la belle et la bête, est un être primordial, capable de rassembler, de dénouer, de partager, d’élever l’humanité entière. Une femme peut être tout, si elle le veut.

Publicités
41 Responses “Pourquoi les hommes ont-ils peur des femmes?” →

  1. johanne

    24 août 2013

    Outch! pauvres hommes vous êtes si fragile ? Il me semble que ça n’a plus sa place de penser ainsi.
    Dire que les femmes sont dangereuses!!! … wow! ange et démon ,mais d’où ça vient tout ça ?
    Si c,est tout ça serait réel je vous dirait pauvre vous prenez confiance en vous mes hommes.

    enfin…bonne chance à ces messieurs…. vraiment!

    Réponse
    • Merci =). Ce texte est un texte personnel, relantant donc une seule et unique expérience. Il ne faut pas le généraliser. Et oui il y a de la confiance à apprendre.

      Réponse
      • Salut tu dis dans t’en article « les hommes machos…. Se protègent de leurs pouvoir en forçant le jeu de l’attirance en mettant la force de leurs coté. Ils sont attirés par elles et au lieu de se laisser attiré par elles. Ils se lancent après elles.  » qu’est ce que tu appel le fait de se lancer après elles peut tu développer ce sujet stp merci

      • Hello.
        Je veux dire (peut-être que c’est mal formulé) que les machos donnent l’image de force, en prenant l’initiative et « prenant » la femme, mais au fond ils sont soumis à ce pouvoir d’attraction qu’elles ont. C’est dire: donner l’impression qu’ils sont en charge alors qu’ils ne sont que les suiveurs.
        Pouvoir assez naturel car partie du processus de procréation.


    • bicouic

      22 mai 2016

      Encore une qui parle pour ne rien dire sans arguments et qui en plus a des propos malveillants…

      Réponse

  2. moussa saci

    9 décembre 2013

    ange et démon…

    Réponse
  3. Beaucoup d’hommes ont peur des femmes, car elles ont le pouvoir d’enfanter et de décider de garder l’enfant. Aucun homme ne peut contraindre une femme à avorter, car son corps lui appartient et a le pouvoir final de décider, si elle veut oui ou non un enfant avec un homme, même quand celui-ci n’est pas d’accord. ça fait peur tout ça, pour un homme qui n’a pas beaucoup reçu d’amour de sa mère, il ne saura pas trop comment s’y prendre avec elle. Lol

    Réponse

  4. Claireobscure

    9 février 2014

    Beau texte. Qui console un peu de la cruauté des hommes.

    Réponse
  5. Une femme manipulatrice perverse est la pire créature sur terre!! Méfiez vous les hommes doux et tendres!!!! car elle détruit homme et famille.

    Réponse
  6. Un grand merci pour ce texte magnifique, je le trouve d’une grande justesse et d’une belle maturité. Nous avons tous en nous la belle et la bête, le yin et le yang, le masculin et le féminin. Une femme qui se réconcilie avec ce qu’elle est, rend grâce à toutes les femmes, au féminin sacré. La belle et la bête sont des archétypes, la démone fait référence à cette part de mystère sauvage qui vit en chaque femme et qui a été bridé pendant des générations entières, au point d’ailleurs qu’actuellement, on assiste à une sexualité débridée…ce qui est tout à fait normal car le refoulé revient toujours à la surface, le tout étant avec la maturité de trouver l’équilibre en soi en unissant les contraires. Alors oui, un grand merci pour ce texte qui est révélateur de l’homme que vous êtes et qui s’est lui-même réconcilié avec lui-même et donc avec l’humanité toute entière :)

    Réponse
    • Re-merci pour ce beau commentaire tapé avec de belles touches de clavier (réf. autre commentaire). Cela fait plaisir d’avoir l’impression d’être compris. BOnjour chez vous!

      Réponse
  7. Enfin un homme qui se rend compte de ça! Bon en allant dans l’extrême quand même mais l’idée est là, les hommes (pas tous mais la majorités) sont sexistes, brutaux, injurieux, condescendant, macho etc… non pas parce qu’ils pensent que la femme est inférieure (contrairement à ce qu’ils chantent) mais parce qu’au fond d’eux ils SAVENT au contraire qu’elles sont tellement fortes et on un pouvoir qu’eux non pas (ils ont le pouvoir financier, la force physique pour certains, le pouvoir politique) mais ils n’ont pas le plus grand pouvoir celui de la séduction (il nous en faut bien au moins un) mais aussi celui de donner la vie (alignez autant de billet que vous voudrez vous ne saurez pas faire la VIE) alors comment abattre un « ennemi » plus fort que soi tout en le conservant à ses côtés (bah oui) bah en le malmenant, le rabaissant, lui faire croire qu’il est faible (pour pas qu’il connaisse sa force) mais LES FEMMES depuis toujours le savent qu’elles ne sont pas inférieurs et elles jouent de leurs pouvoirs et survivent malgré toutes les violences qu’elles subissent! Et elles continuent de donner la vie et donner le sein à des petits hommes….(elles ne les jettent pas à la poubelle comme ça se fait en chine pour les filles). Avons nous aussi le pouvoir de l’amour? Après tous ces siècles, que dis-je, ces millénaires de brimades on est encore là et forte. Les hommes se suicident pour moins que ça (bon là j’abuse lol, mais faites vous violer, insulter, frapper on verra combien de temps vous tiendrez). La chasse aux sorcières vient bien de la peur des hommes (bon au départ d’un homme frustré et haineux des femmes (Intutoris)) envers les femmes pour peu qu’elles étaient un peu « instruites », avait un savoir quelconque, dès qu’elles faisaient preuve de leur intelligence rien de plus! Combien de temps allons nous laisser cela se faire.

    Réponse

    • sebastien

      23 janvier 2016

      Quelle violence,

      Alors je vais faire de même, en répondant.

      Nous sommes dans un pays développé, et soit disant civilisé, mais j’ai bien l’impression que la tendance c’est largement inversé ou du moins le mouvement, changement est engagé.

      Je vais faire de mon cas et quelques cas que je connais, une généralité.
      Dans mon couple, c’est moi qui ai subit les coups, les insultes, les humiliations.
      Je me suis occupé de son enfant, je faisait à manger, je faisais les travaux, le ménage, je m’occupais des animaux, de ses poules, de ses chiens, elle avait des problèmes au travail, je la conseillé. Elle ne faisait absolument rien. Si elle s’occupait de ses cheveux tous les week end pendant tout le week end.

      Je suis tombé gravement malade du cœur, 1 mois après l’achat de notre maison. Elle voulait une grande maison, un jardin, de la pierre. Elle a eu sa maison. J’y ai mis tout mon argent.
      Le lendemain de ma sortie de l’hôpital, 5 jours après mon opération, elle voulait me quitter.
      J’ai subit ses insultes pendant 9 mois. J’étais tombé du pied d’estale.

      J’ai commencé à déprimer. Elle ne m’a jamais soutenu. Elle ne connaît toujours pas le nom de cette maladie. J’étais guéri pourtant.
      Elle sortait, s’amusait, partait en voyage. Je gardais son enfant, la maison, les travaux etc etc
      Elle m’a trompé avec son ex, elle est parti avec lui, elle a trompé son ex avec moi, elle est revenu, 10 jours après elle m’a trompé avec un autre de ses ex, elle est reparti, puis elle est revenu avec son ex ( celui avec qui elle m’a trompé la premiere fois. Il lui payé des bijoux des resto des vacances des vêtements etc tout ce que je ne pouvais pas lui offrir) puis 3 semaines après notre séparation elle à rencontré un nouvel homme.
      Il y avait des milliers d’hommes qui n’attendaient qu’elle. C’est ce qu’elle me disait.

      C’était une perverse narcissique d’après l’avis de psychologue et psychiatres que j’ai rencontré, suite a cette histoire, qui m’a totalement détruit.

      Je vous épargne beaucoup d’anecdotes, qui sont le comble de la perfidie, de la méchanceté, du mensonge, de la manipulation. Cette femme est capable de tout. Elle n’a aucune limite.
      Du haut de ses 1m55 et 43 kg. Mais c’est vrai elle est très belle. Et moderne.

      Elle avait honte de moi, c’est ce qu’elle m’a dis. J’étais moche, mal habillé, je puais, je ne payais pas assez souvent le restaurant. Ce sont ses reproches.

      Alors oui mesdames, vous êtes effectivement beaucoup plus fortes, plus manipulatrice, vénales, arrogante, prétentieuse. Vous êtes devenus bien pire que les hommes.

      Mon histoire est un extrême, mais j’ai des tas d’exemples dans mon entourage ou ce sont les hommes qui s’occupent de tout, qui assument tout. Pendant que mesdames sortent, voyagent, se plaignent, font leurs body fitness, leurs danse salsa, vont dans les bars le soir avec leurs copines et surtout copains, vont voir leurs coach, coach de vie, coach pour apprendre à cuisiner la cuisine que vous ne ferai jamais, coach sportif , coach pour apprendre à élever les enfants dont vous ne vous occupez plus. Coach pour apprendre à aimer, coach pour apprendre a prendre soin de soi, coach pour apprendre à manger des graines. Vous cavalez partout et brassez beaucoup d’aire pour pas grand chose pour avoir l’aire d’exister, se sentir vivante, profiter de tout les instants, et toute les conneries qu’on nous rabâche à la télé.
      Vous n’êtes devenu que des consommatrices. Vous faites le jeux des industriels et des lobbying.

      Nous n’aspirons qu’a la paix et la tranquillité, le calme. Nous ne voulons pas de votre compétition. Nous voulons aimer être aimer et respecté . Avoir confiance en vous.
      Ne pas vivre avec une épée de Damoclès en permanence au dessus de la tête.

      « Nous « , s’est l’homme standard, de base, moyen, qui gagne normalement sa vie. La moyenne quoi. Tout ce qui vous dégoute en fait.

      La société change, elle évolue, il faut vivre avec son temps. Il parait.
      Mais nous ne serons pas les seuls à en faire les frais.
      Un jour, vous comprendrai peut être, que sans nous, vous n’êtes rien. De le même façon que nous ne sommes rien sans vous.

      Ne comptez pas sur la science, pour vous passer de nous, le retour de baton se fera bien avant, et la science, n’y pourra rien.

      Ravaler votre orgueil, votre revanche, votre avidité, votre méchanceté.
      Vos grands mères ne seraient et ne sont pas fier de ce que vous êtes devenu.
      L’histoire nous a montré à de nombreuses reprises que les femmes peuvent être le mal incarné. Mais ce n’est jamais vous qui prenez les armes. Vous n’êtes jamais au front.
      Vous vous contentez de manipuler, et trahir.

      Alors nous crevons pour vous, d’être imparfait.

      C’est un joli monde que nous avons construit. Je l’observe tout les jours. Et je regrette d’être là. Je n’ai plus envie de faire la guerre, encore moins pour vous mesdames.

      Alors j’observe, et j’attend, je m’amuserai de tout cela peut être un jour.

      Pardon pour l’écriture, je suis bien loins, de ce qu’écris plus haut.
      Mais un petit retour sur terre, me semble indispensable. Même si c’est destructeur, pour certain.

      Réponse
      • Effectivement, c’est un cas extrême. Mais merci d’avoir pris le temps d’écrire. Peut-être est-ce parce que les femmes sont les mères protectrices et douces qu’il est dur de vivre la dureté de certaines femmes. Encore une fois, il faut le dire, toutes les femmes ne suivent pas l’idéologie féministe et libérale qui veut les transformer en force de travail et de consommation qui sert ce système basé sur le chiffre.
        Je connais des femmes qui sont des femmes, sans être faibles ni fortes, sans être moins que les hommes. Trouver l’équilibre et tout ira pour le mieux.


      • Natacha

        23 octobre 2017

        Et bien monsieur ce que vous avez vécu, de nombreuse femmes l’ont vécu et ça depuis des milliers d’années. La femme le mal incarné et l’homme c’est quoi, un ange. Revoyez votre histoire. Toutes les formes d’exploitation et d’oppression que la femme à subit et continu a subir dans le monde entier. Ce besoin de vouloir dominé la femme, de la soumettre, de la rabaisser, de l’humilier et tout ça dans une violence et d’une telle cruauté, viol, esclavage sexuelle, mutilation, pédophilie, pornographie violente, excision, mariage forcé, lapidation, femme battue, et bien d’autres. Je rappelle que nous vivons dans un monde patriarcal, un monde créer par les hommes, pour les hommes, un monde de violence, de guerre de destruction. Vous dites que sans vous, nous sommes rien. Mais sans vous nous serions enfin libre, libre de vivre sans avoir peur d’être violé ou battue, plus de mutilation, plus de prostitution, plus de misogynie, même les animaux et la nature s’en porterai mieux. Ce joli monde comme vous dites si bien, c’est l’homme qui l’a créé et il s’appelle L’ENFER. Vraiment , vous me donnez envie de vomir. Je suis d’accord sur un seul point avec vous, je regrette aussi que vous soyez là.

      • Je crois que vous interprétez en partie ce que j’écris, votre partie émotionnelle a grandement pris le relais on dirait.
        – Par exemple je ne vois pas où vous lisez « Sans les hommes les femmes ne sont rien » ou similaire.
        – L’enfer n’est pas une création spécifique aux hommes. En affirmant ça, vous confirmez un sexisme, celui du côté des femmes. Car on peut être sexiste de tout bord, comme on peut être raciste anti-blanc si on est Africain.
        Je ne regrette pas que les femmes sont là, au contraire. Elles représentent la plus grande source de motivation et d’inspiration pour moi.
        J’espère que vous arriverez un jour à vous défaire de votre colère.


  8. suzanne giroux

    18 octobre 2014

    y est temps que les hommes évoluent et se libérent comme nous les femmes ont faites

    Réponse
    • « Il est temps que les hommes évoluent et se libèrent comme nous les femmes, nous avons fait »: version en bon français, mais merci quand-même pour ce commentaire.

      Réponse

  9. isabelle romain

    3 décembre 2014

    merci pour ce beau texte qui est très pertinent il me semble pour commencer à penser les rapports hommes-femmes….!

    Réponse
  10. Et depuis qu’elles sont  » libérées « , et qu’elles multiplient les partenaires, ça fait encore plus flipper de passer après des dizaines d’autres … Ben oui, il y a toujours  » mieux ailleurs  » ! Qu’aucune d’entre elles ne s’approchent plus de moi ;)

    Réponse
  11. Bonjour, je suis tombée par hasard sur ton blog, et ton point de vue m’interpelle assez. Il m’intéresserait d’échanger un peu avec toi pour éventuellement « approfondir ». As-tu un e-mail?
    Julia

    Réponse
  12. Hello. On peut mais…
    Mais ça concerne bien cet article ou alors d’autres de mon blog qui touchent des sujets politiquement délicats? Car quand on se nomme Epstein, qu’on écrit « Mémoire culturelle de l’holocauste » et au vu de la chasse aux sorcières qui a cours en ce moment, je suis en droit de rester prudent.
    La solidarité communautaire est une lame à double-tranchant qui est la cause de bien des souffrances dans ce monde.
    Tes croquis sont pas mal du tout. Salutations.

    Réponse

  13. Youss

    14 mai 2015

    Il ne faut pas penser comme sa ont est tous pareil pourquoi mettre les femmes d’un cotée et les hommes de l’autre est faire des différences nous sommes tous frères et sœurs et égaux.

    Réponse
    • Je l’ai précisé en tête d’article: ce n’est qu’une vision personnelle et temporaire. Un ressenti qui ne décrit en rien une réalité absolue.

      Réponse
    • Pour moi on est tous différent avec droit d’équité et non pas tous pareils et égaux : c’est faux sur tous les plans (physique, social, culturel, psychologique, économique, etc…), il faut selon moi ouvrir les yeux sur nos différences pour les accepter et non pas les combattre

      Réponse
      • Complémentarité. « Egalité » est un mot qui ne représente pas correctement la réalité entière. Egalité de valeur et d’importance, oui, mais pas identique. Le mot « complémentarité » est plus neutre dans sa signification.

  14. EdHardH1t dis-moi es-tu un homme ? car tu sembles tout connaître à ce sujet là, merci de ta réponse à bientôt ^^

    Réponse
  15. euh…. femme je suis et pourtant encore une fois je ne me reconnais pas.Pourquoi? parce que encore une fois l’on nous parle, que d’un certain type de femmes…. ou bien d’un stéréotype…. Nous ne sommes pas toutes comme cela,certaines aiment plaire comme tout un chacun,simplement sans arrière pensée,seulement parce que se plaire à soi_même est vital.Je ne suis pas une proie et ne cherche pas à séduire, je veux juste être bien dans ma peau.Après je suis féminine , parce que je suis femme…. j’aimerai que les hommes et les femmes comprennent que nous sommes égaux avec des différences complémentaires.A vous les hommes:  » il y a de véritables femmes féminines, humbles ,simples et gentilles… pourquoi on ne parle jamais d’elles « ? merci

    Réponse
    • Entièrement d’accord. Comme écrit en tête, ce n’est qu’une réflexion basée sur ma sensibilité et mon expérience. Peut-être que la formulation suggère une généralisation, mais ce n’est pas le cas, d’où l’avertissement. « Avoir du pouvoir » est une potentialité, ce pouvoir est en vous mais cela ne veut pas dire que les femmes en abusent. La plupart des femmes que je connais ne le font pas. D’ailleurs mes amitiés sont en majorité féminines.
      L’humain a plus besoin de partager quand il souffre semble-t-il. Rien ne vous empêche d’écrire sur ce que vous êtes.

      Réponse
  16. encore une fois personne ne voit rien …. toutes les femmes comme les hommes sont différents. les femmes ne sont pas toutes dans la séduction! Comme les hommes je suppose, nous voulons être le mieux possible , ne serait ce que pour nous-même.Une femme peut être jolie et féminine , sensible et gentille, sans arrière pensée.Sans besoin de séduire….Je suis une femme et je déteste cela car jamais ,reconnue, et j’avoue , que la plupart des femmes que je voie, ne m’aident guère.Quoi que l’on fasse j’ai l’impression qu’on ne nous voit jamais simplement comme un être humain! je ne suis pas perfide,tentatrice, vénale,méchante…je suis humaine, je donne la vie et j’aspire a la paix.Je suis cette femme là!

    Réponse
  17. Bravo ! Les mots sont justes. Belle analyse, merci.

    Réponse
  18. Magnifique texte !! Bravo à vous !!

    Réponse

  19. ernestinne07

    23 septembre 2016

    Merci .. très intéressant..

    Réponse
  20. Il semblerait qu’elles soient mon entière raison de vivre, que ça soit spirituellement, socialement, émotionnellement et sexuellement.
    Tout dans ma vie, mes actes et mes choix semblent être guidés par le désir de converger vers leur intimité (émotionnelle, physique), en ce sens oui elle possèdent dans ma vie un pouvoir non seulement immense mais presque total et exclusif.

    Réponse

  21. Brémont

    22 octobre 2017

    Beau texte, j’y retrouve tout l’humain…
    En espérant que la pléthore de lois en préparation (même s’il faut stopper le harcèlement et promouvoir l’égalité hommes/femmes) ne viendra pas déséquilibrer ce que la nature a bien fait, en muselant tous les hommes et femmes à cause d’une flopée de délinquants.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :