La montagne qui cache le fossé

Il existe des gens qui ont une force apparente, une aisance de vivre, une facilité pour dire les choses, dire leurs choses.
Certains de ces gens diffusent une présence douce et joyeuse. Ils sont équilibrés, ils dégagent autant de force que de douceur, et c’est très beau à voir, à sentir.

D’autres de ces gens nous écrasent, nous font peur, créent en nous de la colère. Ce sont les plaies ambulantes. Une personne qui se rend forte comme une montagne, qui vous impose sa réalité à coups de certitudes, n’est pas équilibrée. Leurs mots sont comme une avalanche de rochers qu’ils vous crachent dessus à vous ensevelir. Ces gens-là cachent en eux un gouffre béant dégorgeant de peurs, une abysse de souffrance qu’il ne voient pas ou qu’ils ne peuvent, qu’ils n’osent pas affronter.

Il y a quelques années, j’ai connu une personne comme ça. Sous des atours avenants, un contact facile, une joie possible, s’est révélé un ego démesuré, un excès sans cesse relancé, une fuite toujours plus prononcée. J’ai repris contact avec cette personne réçemment. La forme a changé, la parole a changé, mais en-dessous, il y a toujours la même intensité écervellée, le même tourbillon de pensées, de jugements, de rejets, de contradictions. Elle est seule dans sa folie, aveugle d’elle-même.

Il n’y a rien à y faire. Ce sont des gens, d’autres gens. Chacun porte le poids de sa vie. Nous ne pouvons que nous sauver nous-mêmes, en espérant rien d’autre que de ne pas tomber dans le même piège.

Edward Hitten, le 31 octobre 2013

Be the first to start a conversation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :