Bataclan, un petit 11 Septembre

Posted on 13 novembre 2016

0


Salut les gens.

On a lu des infos là-dessus et cela semble se confirmer: la tuerie du Bataclan a pu avoir lieu avec la complicité de l’établissement. Un seul des six videurs s’est présenté ce soir-là, comme s’ils avaient été prévenus.
Ce qu’il y a de grave, c’est qu’après ce tragique 13 septembre, le groupe et son chanteur Jesse Hughes reçoit la réputation d’islamophobe, parce que son témoignage décrit que les vigiles étaient musulmans. Il ne dit rien de négatif envers ce fait, lisez son témoignage dessous. Il décrit une situation: le personnel de sécurité était composé de musulmans qui connaissaient tous les videurs, les portiers, etc. Ces musulmans connus de l’équipe étaient présent tôt dans la journée. Ce sont eux qui ont tiré sur la foule.
Je crois que la situation est claire: des agent de sécurités habituels qui ne viennent pas, des nouveaux tous musulmans qui connaissent le reste du personnel. Il s’agit d’une affaire organisée avec l’aide de nombreuses personnes.
De nos jours, vous ne pouvez plsu décrire un fait incluant une communauté, un groupe religieux sans que vos propos soient déformés.

Si vous vous faites agresser par un type qui parle le zurglubien et que vous reportez l’affaire pour que justice soit rendue, vous êtes un zorglubophobe

Si vous vous faites agresser par un type qui parle le zurglubien et que vous reportez l’affaire pour que justice soit rendue, vous êtes un zorglubophobe.
Aujourd’hui, Jesse Hughes, le chanteur des Eagles of the Death Metal est islamphobe car il a témoigné que les tueurs de Paris étaitent musulmans.
La prochaine fois qu’une voiture vous renverse, ne dites pas à la police que c’était une voiture, sinon vous serez voiturophobe.

A-t-on encore le droit de désigner les choses par leurs nom sans être jugé pour ce qu’on est pas?

Les membres du groupe se reccueillent sur le site du drame. De affreux islamophobes pleurent en silence… très crédible.

« Une part de mon cœur est cassé, mais cette nuit va aider à réparer ça ».
Jesse Hughes au sujet du concert qui s’est joué au Bataclan 3 mois après le massacre.

«Quand je suis entré dans les coulisses, je suis passé devant un gars qui était censé assurer la sécurité. Il ne m’a même pas regardé. Je suis immédiatement allé voir le promoteur et je lui ai demandé: « Qui est ce type? Je veux mettre un autre gars à sa place. » Il m’a répondu: « Les autres gars ne sont pas encore là. » Et finalement j’ai découvert qu’environ six d’entre eux, et peut-être plus, ne se sont jamais pointés», avait déclaré le chanteur, avant de revenir peu après sur ses propos en s’excusant.»

Essayez de ne pas lâcher une larme en regardant ça:

https://francais.rt.com/france/28898-commemorations-13-novembre-chanteur-eagles-of-death-metal-refoule

Ici un extrait d’article de Paris Match qui veut à tout prix que Hughes soit un affreux, exemple-type du journalisme dirigé et non-objectif:
«
J’ai vu un type avec un fusil automatique et quand il s’est retourné vers moi, j’ai vu ses yeux comme des billes. Il était totalement défoncé, et puis je l’ai reconnu. Je l’avais vu plus tôt dans la journée et l’avais remarqué en train de nous regarder».

Jesse assume alors ses propos, ses soupçons révélés lors d’un entretien à Fox News en mars dernier. «Je sais de façon certaine que les terroristes étaient là tôt. Je me rappelle d’eux regardant mon pote».
Puis il dérape
(vraiment? Ndr): «J’ai mis ça sur le compte de la jalousie arabe. Vous voyez ce que je veux dire? Quand un musulman voit un américain sûr de lui avec des tatouages, il le regarde» (ce qui n’est pas surprenant quand on tient compte des spécificités culturelles bien différentes de ces deux pays. Ndr) et ajoute faisant l’amalgame musulman/terroriste (faux: il précise que le videur était musulman, il n’en fait aucun jugement de valeur, ndr) «ils connaissaient les videurs. Ils connaissaient les portiers. Je sais que le personnel de sécurité était musulman. Regardez, les agents en coulisses sont connus pour être des connards. Ils regardent votre carte d’identité toutes les cinq minutes et personne ne va et vient sans être surveillé. Ces gars n’en avaient rien à faire de ce qu’on faisait. Il ne m’a même pas regardé !»
(Il décrit bien les agents en coulisses habituels comme étant des connards parce qu’ils les contrôlent sans arrêt et ensuite il précise que ceux qui étaient présents ce soir là étaient musulmans et ne les ont pas surveillé comme d’habitude. C’est cette différence d’attitude qui l’a interpellé. Il ne sous-entend à aucun moment que c’étaient des connards parce que musulmans. Ndr).

Paroles de Jesse Hughes
Chanteur du groupe Eagles of the Death Metal, se produisant sur la scène du Bataclan lors des attaques de Paris.

http://www.parismatch.com/People/Musique/Jesse-Hughes-tombe-le-masque-971839

http://breizatao.com/2016/11/13/bataclan-les-chanteurs-des-eagles-of-death-metal-interdits-de-commemoration-car-islamophobes/

Un quatrième terroriste qui n’a jamais été retrouvé se trouvait là.