Les médias et la vague russophobe

Posted on 24 février 2016

0


Salut les gens.

Tous les jours, nous avons droit à notre lot de propagande anti-russe. Hier c’était « Le retour de la menace russe », aujourd’hui, voici mon courrier à la RTS de ce matin:


La propagande anti-russe continue, encore et encore. Entendre que « l’Europe et les USA respectent les règles alors que la Russie en fait fi » ne peut pas être plus éloigné de la réalité.

russophobe_hillary_clinton

← « Russophobe pathologique »

– Qui veut à tout prix faire tomber Assad depuis le début? Les USA et ses poissons-pilotes.
– Qui demande que l’on respecte la souverainenté de la Syrie? La Russie.
– Qui travaille efficacement à détruire l’Etat Islamique alors que els Français fait semblant depuis 2 ans? La Russie.
– Pourquoi les USA et leur suiveurs accusent la Russie d’attaquer les terroristes alors que ce sont les USA qui veulent à tout prix intervenir depuis le début alors que c’est la Russie qui depuis le début demande d’utiliser les moyens diplomatiques pour régler la situation? Parce que le manipulateur se retrouve tôt ou tard prit dans ses contradictions.

Russophobia-Propaganda-665x385← L’image de l’ours russe ne date pas d’aujourd’hui.

Ces derniers temps, j’écoute la RTS tous les matins et les personnes interviewées s’expriment systématiquement contre Poutine, contre Assad. Autant dire que la RTS suit la ligne occidentale dictée par l’esprit colonial américain.
– Qui possède des bases militaires partout dans le monde? Les USA.
– Quelle économie est au bord du gouffre? Celles des USA, avant celles des autres.
– La Russie a-t-elle jamais tenté de s’étendre? Non.
– Qu’elle est la langue la plus répandue dans le monde? L’anglais.

La honte que l’on peut ressentir dans ce pays ne doit pas être liée aux affiches d’un parti ou à un autre, mais à cette incapacité de certains organismes d’opinion à faire son travail objectivement.

russophobe_russian-western-worldview← « Comment les choses apparaissent est toujours une question de perspective »

La sortie ce jour du film « Spotlight » est parfaite pour renforcer cette illusion que le journalisme se bat pour faire éclater la vérité. Par la même occasion, cela permet d’attaquer d’avantage l’Eglise. Un organisme qui a eu comme tous les autres ses points noirs dans l’histoire mais qui, contrairement aux structures liées à l’économie de marché, se réfère en dernier lieu à une force qui lui est supérieure, une force qui est hors de son contrôle. Une façon de voir les choses qui laisse la place à l’humilité et aide à ne pas laisser l’ego humain prendre le dessus. A croire que le journalisme aujourd’hui est libéral, et plus « de gauche » comme se fut le cas auparavant.

Toute personne engagée dans un métier de l’information se doit d’être capable d’observer ces systèmes de croyances collectifs, sous peine d’en être soumis et du coup, de ne plus donner une information objective.

russophobe_BesZHF4CIAAJNJp← « Ne m’accusez pas pour ceci… mes mains sont propres », ou quand le pyromane accuse le pompier, vieille stratégie de guerre.

Croire que l’on est du bon côté n’empêche personne de tomber dans l’autre. Journaliste ou pas. Dans votre position, commettre ce genre d’erreur peut entraîner de graves conséquences, pour le monde que vous décrivez, ou pour l’existence de votre profession. Car plus vous vous obstinez à suivre une ligne tracée par d’autres, plus vous renforcez l’énergie de ceux qui comme moi ne peuvent pas rester silencieux face à ces mensonges.

Cette manière de présenter ce monde dans lequel nous vivons tous ensemble est néfaste pour tout le monde et n’est pas digne d’un pays qui se veut ou se croit démocratique. Le mensonge court et la Vérité marche, mais au bout du chemin, c’est elle éclatera avec plus de force.


La loi fédérale sur la radio et la télévision stipule (4 a):
« La SSR contribue à la libre formation de l’opinion une information complète, diversifiée et fidèle. »

LIBRE formation de l’opinion…:
Loupé, avec ces nouvelles dirigées en faveur d’un côté ne permet pas cette liberté de se faire une opinion libre.

Information complète, diversifiée et fidèle:
Loupé, aucune diversité, ou si peu.

Fidèle:
Sur ce plan-là, votre info est fidèle à ce courant de pensée qui favorise nos démocraties de marché. Le pouvoir par la finance, ce n’est pas de la démocratie.


Publicités