L’esprit humain et le réel

Posted on 18 février 2016

0


Salut les gens.

Cet article est une compilation de courtes réflexions (souvent basées sur un événement ou un commentaire d’information) autour des perceptions humaines, de réactions émotionnelles, de l’esprit qualifié de gauche ou de droite. Mis à jour de temps en temps.


Pourquoi réagir de façon si immédiate face à une injustice apparente?
– Parce qu’on aime être le gentil.
– Pour éviter de creuser les causes à l’origine de ce qui nous fait réagir. Car quand on creuse, on découvre que la réalité (quand elle est vue telle qu’elle est) ne permet plus de jouer l’âme sensible. Rôle que l’aime bien tenir.
– Imaginez un esprit « de gauche » qui découvre qu’un esprit « de droite » a raison, quelle horreur! Nooon jamais, plutôt camper sur ces positions, garder ses œillères et continuer à crier avec son petit cœur aveugle.

Le journal Le Temps titre: La Suisse au bord du chaos.
– Enoncer que « La Suisse est au bord du chaos » est la même stratégie qu’elle tente de dénoncer. Cela consiste à faire peur avec des mots afin de convaincre l’opinion.
– En Suisse comme en France, l’UDC comme le FN sont utilisés comme des épouvantails. Un épouvantail est un mannequin inoffensif qui sert à faire peur. On ferait mieux de se faire pousser des neurones et commencer à être plus critique face aux informations dont on nous bombarde.


Avant de permettre à toute personne de se porter candidat à une élection, il faudrait lui faire passer un examen afin d’être sûr qu’elle ne résume pas la politique à une vision manichéenne de la société.


Gentils de gauche, méchants de droite.

-La réalité de notre pays est ce qu’elle est. Commenter la politique par des sentiments humains basiques ne permet pas de faire de la politique. Juste de juger et de simplifier les perceptions des autres.
– La réalité du monde ne se résumant pas à des gentils et des méchants, il faut se demander pourquoi les gens disent ce qu’ils disent.


Eloge sur notre responsabilisation face à nos propres émotions:
– « Si les gens ne peuvent pas contrôler leurs propres émotions, alors ils doivent essayer de commencer à contrôler le comportement des autres. Et quand vous êtes entouré de gens hypersensibles, vous ne pouvez pas vous détendre et être spontané, parce que vous ne savez pas quelle sera la prochaine chose qui va les froisser ».
Robyn Skinner


Considérer les genres (masculin/féminin) comme une séparation à abattre ou un trait à changer à volonté est un signe de folie.
– C’est refuser ce que la nature, vous savez cette chose qui nous a créé et sur laquelle on ne devrait jamais avoir d’emprise, nous offre.
– C’est lego humain qui refuse son absence de pouvoir sur elle, qui refuse qu’il n’est pas en charge, qu’il n’est pas son propre créateur.
– Nous n’avons pas choisi d’être ici et sous cette forme. Ce n’est pas à nous d’intervenir.
– C’est l’esprit humain qui croit s’attaquer à une injustice alors qu’il n’est que le jouet de l’ego qui ve se donner de l’importance en luttant pour ce qu’il croit être une cause.


Courte mais essentielle leçon de politique:
– « En réalité, on peut prendre des décisions radicales dans ce monde concret et dans ces situations sévères tout en respectant les valeurs humaines essentielles.
Penser gauche/droite nous empêche de voir et d’agirsur le monde réel de façon pragmatique.
La séparation gauche/droite N’A AUCUN SENS si on observe les choses de près. »