Migrants, politique et le Chiffre

Posted on 13 janvier 2016

0


Salut les gens.

Face à la défaite des médias traditionnels (qui persistent dans leur système refermé sur lui-même), la relève du vrai journalisme se trouve sur internet.
Dans l’affaire des agressions sexuelles en Allemagne lors du Nouvel-an, les médias allemands ont commencé a passer l’info à partir du 2 janvier 18:39. Presque 48 h après. Pourquoi?

Pour ne pas donner une image négative des migrants et ainsi compromettre la politique migratoire-passoire de l’UE.

Car voyez-vous, la politique pro-migration est plus importante que des citoyennes victimes de viol. De plus, le Capital n’aime pas les frontières. Le Chiffre doit être libre. D’ailleurs Angela Merkel juste après réaffirme que la libre circulation est nécessaire pour l’économie. L’ÉCONOMIE. Pas les gens, ils s’en foutent des gens, migrants ou pas.
Après plus de 600 plaintes pour agression, la cheffe de l’Allemagne protège l’économie. Ce n’est pas assez gros pour vous?

Ci-dessous un Allemand témoigne. Les événements ont commencé d’un coup et cela ressemble à quelque-chose d’organisé. Donc rien à voir avec des migrants frustrés qui par hasard un soir ont décidé tous ensemble de pratiquer le viol en bande. Ça ne tient pas la route.

La France n’est pas en reste. Des individus agressent une femme en France. Arrêtés par la police, ils se défendent: « Nous sommes des réfugiés politiques ». Ah bon? Plutôt stratégique comme répartie vous ne trouvez pas?
Comme si on leur avait dit de répondre ça en cas d’arrestation. On sait que des passeurs sont chargés de faire passer les migrants et les « informent » sur ce qu’ils doivent faire. C’est arrivé dans le grand camp de réfugiés à Calais surnommé « la jungle » où un témoin affirme avoir vu une personne de type caucasien donner des consignes à des réfugiés.

http://lesobservateurs.ch/2016/01/06/viols-du-nouvel-an-en-allemagne-le-choc-de-limmigration-en-accelere/