Dieudonné, message aux médias-perroquets et aux autorités

Posted on 8 janvier 2014

8


Salut les gens.

Ces derniers temps, les informations s’emballent autour de la « quenelle », un des gestes fil-rouge de l’humoriste Dieudonné. Son combat, légitime selon moi, prend de l’ampleur avec le gouvernement Hollande, le gouvernement le moins populaire depuis des lustres.

Ici en Suisse, nous bénificions d’un climat tranquille, d’un esprit indépendant et modéré, loin des passions européennes. On pourrait s’attendre à ce que le journalisme de ce pays soit lui aussi indépendant et modéré. Malheureusement, sur le sujet Dieudonné, les perroquets sont là.
Ce matin, une chronique radio de André Baud reprend mot pour mot le discours anti-Dieudonesque des médias français. Ensuite, débat de trente minutes autour de l’éventuelle interdiction de ses spectacles en France et ailleurs. Présents, trois invités tous avec l’idée que Dieudonné est un sale type. Est-ce ça la diversité, l’objectivité?
J’ai entendu une telle montagne d’exagérations, de mensonges, d’incompréhensions que j’ai renoncé à intervenir en direct.
Face à la montagne, on ne se bat pas, on grimpe doucement le sentier. Et il faut le dire haut et fort: non, Dieudonné n’est pas antisémite. Perroquets de la bien-pensance et supporters de la victimisation éternelle du peuple juif, cessez de répéter les ragots.

Un article complet sur Dieudonné et son combat anti-sioniste.

Ma lettre aux autorités de la vile de Nyon, où Dieudonné va peut-être être aussi interdit:

Mesdames, Messieurs,

Face à l’avalanche de mensonges et d’exagérations dont est victime l’humoriste Dieudonné M’bals M’bala, notamment par certains journalistes qui ne font pas correctement leur travail, je me sens le devoir de vous écrire. Je ne suis pas dans la politique, je ne suis ni juif, ni catholique, ni musulman. Je suis un artiste dessinateur et peintre, simple citoyen de ce pays. Je n’ai aucun intérêt lié à cette polémique, à part le souci de vérité. Et que j’ai acheté mon ticket pour Nyon…Je suis son parcours depuis quelques années, je me suis intéressé à ses débuts et ai vu tous ces spectacles.

Jusqu’à ce jour et corrigez-moi si je me trompe, les représentations de Dieudonné à Nyon où il joue à chaque tournée, n’ont jamais créé le moindre problème. Le risque de troubles à l’ordre public n’a pas de précédent.

Avec cette affaire, nous sommes face à la diabolisation d’un individu qui a eu le courage de dénoncer la politique colonialiste de l’Etat d’Israël. Dieudonné se défend face à ceux qui l’attaquent en premier lieu et son message est déformé et amplifié par ceux qui: 1) ne connaissent pas son travail et réagissent sans réfléchir à ce qui leur semble une attaque antisémite, 2) défendent bec et ongle contre n’importe-quelle information qui ternit la réputation des Juifs et d’Israël.

Car c’est ainsi que court une rumeur, on transmet une information sans savoir si elle est juste ou pas.
L’Etat français (le moins populaire depuis des lustres, ses membres se faisant copieusement siffler lors de chacune de leurs sorties) et les médias, tous administrés et fréquentés par un groupe de personnes qui partagent le soutien à Israël, attaquent Dieudonné parce qu’il refuse de se soumettre à cette obligation tacite de ne pas critiquer Israël. Complotiste? Non, pas besoin de complot pour voir qu’il y a des intérêts communs en jeu. Son geste, la «quenelle», veut précisément dire ça: «Arrêtez d’entretenir le sentiment de victime et de harceler le monde avec votre souffrance passée». Avant de devenir un symbole de ralliement, il veut surtout dire: «Prends cette vérité dans ton …» On a compris. Pas forcément élégant mais c’est une image créée dans le cadre d’un spectacle humoristique. Quand on voit des «dieudonistes» faire la quenelle devant un lieu qui a un lien avec l’histoire juive, ce n’est pas pour insulter la mémoire des victimes du nazisme. C’est un jeu de provocation contre ceux qui veulent imposer une façon de penser. Certains ont fait le lien entre anti-juif et anti-système. Je ne sais s’il y a une vérité là-dedans, mais si c’est le cas, il y a bien une collusion entre le pouvoir en France et les défenseurs d’Israël, et ce serait une sorte d’aveu involontaire qu’il y a bien, comme le dénonce Dieudonné un lobby pro-Israélien au sein du gouvernement français. Ce qui expliquerait sa diabolisation.
Les attaques des gouvernants français à l’encontre de Dieudonné ne datent pas d’hier. Pourquoi cet acharnement sur un individu alors que des problèmes très graves secouent la France? Il suffit de revenir au commencement de l’histoire. Un jour, dans une émission télévisée en 2004, Dieudonné imite un colon israélien, vêtu de pied en cap d’une tenue militaire de camouflage, coiffé d’un chapeau et des tresses typiques des Juifs traditionnels. Par ce sketch, pas son meilleur, il entend dénoncer la politique de l’Etat d’Israël face au peuple Palestinien et les manœuvres du sionisme dans le monde. Le sionisme étant une idéologie politique qui notamment défend par tous les moyens la réputation et les intérêts d’Israël.

Que la politique d’Israël soit juste ou critiquable est un long sujet, mais s’en est un qui mérite la discussion. Mais apparemment pas en France. Depuis ce jour-là, Dieudonné est interdit d’antenne, banni des médias traditionnels. Pourquoi? Parce qu’il a ouvertement dénoncé la politique d’Israël.Si vous observez la politique chez nos voisins, vous verrez que le gouvernement Hollande, et celui de Sarkozy avant lui prêtent de larges faveurs à Israël. Ils multiplient les visites en Israël, les allocutions favorables au CRIF, les commémorations de l’Holocauste, ils martèlent le sentiment de victimisation du peuple juif. Manuel Vals, ministre de l’Intérieur français, en plus de prôner la laïcité coiffé d’une kippa, affirme avec ardeur qu’il est inconditionnellement lié à Israël.
N’y voyez-vous pas là un conflit d’intérêts? Qui représente-t-il le plus? La France ou Israël? Se sent-il le devoir de faire taire qui critique l’Etat pour lequel il jure allégeance?
Les accusations d’antisémitisme sont lancées dès que quelqu’un ose afficher une position défavorable à Israël. L’amalgame est très vite fait entre l’Etat juif et la communauté juive. Hors, quand on dénonce les conditions de vie des Palestiniens ou un massacre dans la bande de Gaza, on pointe du doigt une injustice flagrante, pas une tradition religieuse. Que les pro-Israéliens y voient une attaque de leur religion ne doit pas nous tromper sur la nature du message originel.

Pour se faire une idée du personnage, il faut observer. Le public de Dieudonné est multiracial, multiconfessionnel. Dans ses sketchs, il se moque de tout le monde, sans exceptions. Et il le fait avec talent. Il n’a jamais attisé la moindre haine. «Il ne fait plus rire personne», phrase martelée par les pouvoirs et médias français, est tout simplement fausse. Sa popularité est croissante depuis des années. Il remplit des salles de 2, 3 ou 6000 personnes. Sans médias classiques, sans TV. Quand il dit: «Entre les Juifs et le nazi je ne sais qui a volé qui», il fait référence aux fortunes des Rothschild qui ont financé les deux camps de la seconde guerre mondiale.

Si vous désirez vous faire une opinion plus juste et nuancée de son histoire, regardez ce reportage qui reconstitue les événements qui ont amené Dieudonné à se voir diaboliser.
http://www.youtube.com/watch?v=sW2zDovHtt8 (L’affaire Dieudonné, partie 1)
http://www.youtube.com/watch?v=2lbpqdiTq3s (et ici une intervention réçente de Jean Bricmont qui offre une lecture complète de cette affaire)

Je vous encourage vivement à ne pas reprendre automatiquement cette interdiction sans avoir pesé la situation par vous-même, sans vous laisser influencer par des ragots. De plus, selon l’annonce du principal intéressé, il abandonne son spectacle «Le Mur» qui était incriminé. S’il devait y avoir trouble à l’ordre public, ce n’est pas le public ni la personnalité de Dieudonné qui en seraient la cause. Car depuis des années, c’est lui, ainsi que son ingénieur du son Jacky Signaut, qui sont agressés par des militants juifs extrémistes, heureusement peu nombreux. Je comprend aussi que votre travail est de veiller à ce qu’aucun rassemblement ne vienne perturber votre ville, mais contre qui? Car s’il suffit d’une poignée de perturbateurs pour créer une interdiction, cela ouvre la voie à toutes les dérives, et surtout cela crée un précédent qui sera à coup sûr utilisé pour justifier cette interdiction. Plus on l’interdit, plus on utilisera ce prétexte pour l’interdire davantage.

Votre décision est un choix entre défendre l’ordre public face à d’éventuels agitateurs qui causent des troubles, ou défendre le droit de s’exprimer d’un humoriste qui n’a jamais voulu créer d’ordre public. Les accusations d’antisémitisme sont de la pure diffamation.

La Suisse a la chance de bénéficier d’un climat plus équilibré et modéré que chez nos voisins français. Il y a aussi les même perroquets qui crient au loup, car il défendent ce qu’il croient devoir défendre, mais sans se questionner ce qu’ils croient savoir de Dieudonné. Ne commettez pas la même erreur. Cela demande de l’honnêteté et dans ce cas, un peu de courage et d’indépendance d’esprit.

En espérant que vous croirez à ma sincérité et mes bonnes intentions, et en vous souhaitant une belle journée, je vous salue.

Edward Hitten, le 12 janvier 2014

______________________________________________

Ma lettre à RTSinfo:

Bonjour.
Dieudonné… Eternel incompris parce que aucun journaliste ne fait son travail avant de s’exprimer sur les ondes. Parce une réputation couvre souvent la réalité d’une personne, parce que les ragots courent et courent encore. Et enfin parce que cet humoriste se défend face à ceux qui l’attaquent en premier lieu, et pas l’inverse.
– Car il faut savoir que c’est en jouant un sketch critiquant ouvertement la politique sioniste de l’Etat d’Israël qu’il s’est vu attaqué de toutes parts et par tous les moyens, souvent les plus injustes. L’envahisseur, c’est Israël qui étouffe et vole les terres de Palestine. Pas l’inverse.
– Dieudonné fait de l’humour sur toutes les communautés. Dieudonné accueille tous les dialogues, y-compris avec les Juifs. Son antisémisme est un mythe répété à l’infini par ceux qui défendent Israël. Il ne s’agit là que de stratégie, pas de défendre des principes humanistes. Il est répété aussi par ceux qui se sentent attaqués en tant que Juifs, confusion courante.
– Alain Soral a le verbe franc et direct mais n’est pas d’extrême-droite. Il a passé 1 an au FN et 7 ans au parti communiste. C’est un intellectuel indépendant et patriote qui ne voit pas la France comme un pays fermé.
– Dieudonné est sujet des attaques du gouvernement français car celui-ci est vendu aux intérêts coloniaux d’Israël.

Ce qui me navre est qu’en Suisse, pays qui jouit d’un esprit passablement neutre et mesuré par rapport à nos voisin de l’Hexagone, des journalistes censés diffuser des informations proche de la réalité ne font que reprendre le discours tenu par leurs collègues français. Le journalisme en France semble être un relais des pouvoirs, il serait bon qu’en Suisse, il soit un contre-pouvoir comme il doit l’être. Il semble qu’ici aussi, l’esprit victimaire du Juif empêche toute mesure, toute critique et tout discernement.
La vérité est que Dieudonné est un humoriste de talent qui ose se défendre sans sombrer lui-même dans la violence et la malhonnêteté. Il suit sa ligne depuis le début, mais pour le comprendre, il faut se dégager des idées préconçues, voir se spectacles depuis ses premiers.
Ses supporters sont nombreux, ils sont de toutes les communautés et sont derrière lui seulement parce qu’ils sont sensibles aux qualités du bonhomme et aux injustices qu’il subit.
Cordialement.

Leur réponse:
Bonjour, Nous avons traité dans le cadre de plusieurs productions, que ce soit à la TV, à la radio ou sur notre site, l’actualité concernant Dieudonné. Sous forme de débats ( forum, en ligne directe ), de compte-rendu ( le 12h45, le 19h30, le journal du Matin ) , d’analyse ( Sonar ) mais aussi de commentaire comme cela est le cas ce matin avec le signature d’André Beaud diffusé sur RTS la Première. Nous cherchons à chaque fois, car il s’agit de notre mandat, à être le plus complet et objectif possible dans la manière dont nous parlons de ce sujet. Comme nous le faisons d’ailleurs pour chacune des infos que nous empoignons. Cordialement, RTSinfo

Ma réponse:
Alors je vous l’affirme sans fard et pardonnez ma franchise, vous n’êtes pas objectifs et complets.