Lettre ouverte à la radio Suisse romande

Posted on 17 novembre 2013

0


Salut les gens.

Petit message électronique que je viens d’envoyer à la RTS, à l’émission « L’Agence ». Emission humoristique et satirique de la radio Suisse romande, succédant à la précédente, bien supérieure à mon avis, la « Soûpe est pleine ». Presque la même équipe, mais le concept me semble artificiel et désamorce l’ensemble.

Bonjour.

L’humour qui fonctionne, celui qui fait rire, est celui qui s’appuie sur le réel. Ou en tout cas ce que l’on croit être réel. Dans la plupart des sujets, vos chroniqueurs s’en sortent pas trop mal (à mon goût qui n’est que le mien). Mais par contre j’entends toujours certains sujets traités comme dans un tabloïd à deux balles, comme une info sans vérification, comme une rumeur, une information contagieuse comme la grippe.
hum_verite– Les participants à la « manif pour tous » sont des homophobes, LePen et le FN sont des racistes, Assad est un tyran qui massacre sont peuple.
Ce qui est navrant c’est que quelques individus, j’imagine très bien intentionnés, postés derrière un micro entendus par des milliers d’auditeurs, diffusent ces idées incomplètes ou carrément fausses. Par manque de curiosité, manque de recherche, ou simplement par métier. Car je crois volontiers qu’un journaliste apprend que les vraies infos viennent des agences de presse. Du coup, une information biaisée ou fausse relayée par une agence officielle devient la vérité pour tous, alors qu’elle est le mensonge pour les premiers concernés: les manifestants, une partie des Français, les Syriens.
– J’imagine bien que me lire ne changera rien chez vous qui me lisez. S’attacher à ses opinions est souvent plus fort que de remettre en cause ce que l’on croit être vrai. Maintenant libre à vous d’entretenir ces clichés, si vous préférez la sécurité et le confort intellectuel. Se remettre en question, prendre un risque, houuu surtout pas.
L’humour basé sur des clichés fonctionne avec ceux qui partagent ces clichés, mais c’est de l’humour fragile, sans épaisseur qui tombe aux oubliettes dès que le cliché a expiré.
– Vous pourriez être pionniers en parodiant un Hollande ou un Fabius, téléguidés par les USA et Israël, voulant déstabiliser la Syrie, la Libye, l’Irak et l’Iran, pour de sombres motifs financiers, pétroliers ou stratégiques anti-Russe ou Chinois. N’y a-t-il pas d’humour à créer avec ces sujets? Ou est-ce plus facile et confortable de jouer au même jeu tout le temps? Ou peut-être n’avez-vous pas le temps de faire vos propres recherches sur internet.

L’humour est très fort pour faire passer une vérité, encore faut-il que ce soit une vérité.
Amicalement.

Edward Hitten

_____________________________________________________________________________

Et la réponse, plutôt sympatique, de Michèle Durand-Vallade quelques heures plus tard:

Cher Monsieur,

merci pour cette missive, longue missive…Merci d’autant plus.
Et figurez-vous que je suis plutôt d’accord avec vous. Les sujets geopolitiques sont aujourd’hui des sujets très difficiles à traiter, qui demandent des connaissances que nous n’avons pas toujours, et une vision d’une grande acuité. Mais malheureusement, ou heureusement, nous ne sommes qu’une agence de clown, aucun de nous n’est journaliste, et quand bien même le serions-nous que nous n’aurions pas le temps ni les moyens de l’investigation.
Alors, nous tombons parfois, avec talent je l’espère, dans le lieu commun, dans la pensée unique…et croyez que je le regrette.
Là où je ne suis pas d’accord avec vous, c’est sur la notion de vérité. Je ne pense pas qu’il n’y en ai qu’une…Elles sont une infinité, même en politique…à chacun de trouver celle qui lui convient le mieux.
Et puis, oui, le FN est un parti xénophobe, raciste, dangereux, dans son noyau dur, en son sein, même s’il n’est pas que cela, et même si les électeurs qui le composent ne le sont pas forcément…juste des français lassés, fatigués, désabusés, révoltés. Mais pourquoi se tourner vers un parti qui entretient la violence, l’exclusion, la manipulation démagogique, la peur ? Pourquoi ?
Bref…c’est un autre sujet !
Mais j’espère de tout cœur que vous continuerez à nous écouter, parce que recevoir de belles critiques et de bons conseils, c’est toujours un plaisir.

Bien à vous,

Michèle Durand-Vallade

Ci-dessous, quelques dessins humoristiques démontrant que l’on peut (vouloir) faire rire même avec des mensonges et des demis-vérités.
Maintenant, la question est qu’est-ce que la vérité? Peut-être bien qu’on ne la connaît jamais, ou pas totalement. Le mieux que l’on puisse faire, c’est se renseigner, observer les avis des uns et des autres, et sentir ce qui fait le plus de sens, globalement et hors de toute certitude. Quand on fait ça, alors notre instinct nous montre une piste.