Révolte étudiante au Québec (2)

Posted on 14 avril 2012

0


Salut les gens.

Suite (et très joli texte) des nouvelles envoyées par N.T., de Montréal.
Bonne lecture et suivons son exemple, celui de l’espoir, l’espoir d’une minorité francophone par langage mais universelle par son message.

______________________________________

Le printemps québécois

Quelque chose se passe. Comme un vent de révolte. Un cri qui dit « NON ». Non à quoi ? À l’économie comme guide suprême de nos vies, à la destruction du Nord québécois, à l’éducation pour les mieux nantis… En fait, à tout ce que  le gouvernement Charest et Harper incarnent.

C’est aussi un cri d’espoir. Un rêve. Un rêve qui ne ressemble encore à rien mais où des mots comme respect, solidarité, amour, appartenance ou collectivité résonnent haut et fort. Ce qui court partout en ce moment au Québec, c’est l’espoir, l’espoir d’un peuple qui jamais ne perdra sa capacité à se révolter. S’il vous plaît, n’oublions jamais que tout le monde a le droit d’avoir ce rêve. Chacun est appelé à participer au mouvement: immigrants, jeunes, vieux, Amérindiens, femmes. C’est l’espoir d’une société sans exclus.

Le 22 mars, pour la première fois, je me suis sentie forte dans une foule. J’ai compris qu’on pouvait s’opposer et que pour cela, il fallait déranger et faire du bruit.

Durant cette grève, pour la première fois, j’ai compris ce que signifiait l’art engagé, l’art comme changement, l’art comme espoir. Les Québécois sont créatifs et passionnés. Plus de doutes là-dessus. Je vous aime pour ça.

Vous me touchez beaucoup, vous qui portez ce mouvement à bout de bras, qui prenez la parole, qui montrez au grand jour votre soif d’un monde meilleur. Vous êtes courageux. Vous êtes beaux et belles. Je veux croire qu’une révolution est en marche. Et je veux en faire partie. J’habite à Montréal depuis moins de 3 ans. Mais déjà, je suis fière de ce peuple et je crois qu’il pourrait montrer l’exemple au reste du monde. Cette espoir sans nom si déchirant de beauté, nous le portons tous. C’est pour cela qu’aujourd’hui, plus que hier, je me sens québécoise.

N.T., Dimanche 8 avril 2012


______________________________________

Manifeste pour une solidarité dans l’action

Cette lettre a été lue (ou sera lue) dans plusieurs assemblées générales de grève. Elle est destinée à tous ceux et celles qui ont encore à se prononcer en faveur ou en défaveur de la grève générale illimitée. Elle est publiée en date du 1er mars.

______________________________________

Si vous voulez suivre l’actualité du mouvement étudiant:

http://www.bloquonslahausse.com/

______________________________________

La manifestation en images.

Publicités