Anonymous: flibustiers ou branleurs?

Posted on 25 janvier 2012

3


« Nous sommes Anonymous,
nous sommes légion,
nous ne pardonnons pas,
nous n’oublions pas, attendez-vous à nous ».

Salut les gens.

Rappel des faits réçents. Un beau jour de janvier, sans attendre que la loi anti-piratage SOPA ne soit votée, le gouvernement américain s’en va mettre aux arrêts les responsables du site d’hébergement gratuit Megaupload.com. A ce jour, le site est mort. Ce genre de site n’est pas le seul. Quand on leur signalait qu’un contenu téléchargé était illicite, Megaupload le retirait, tout comme le fait Youtube par exemple. Il semble donc qu’il y ait injustice de ce côté-là.
Quelques instants plus tard, les twitts commencent à pleuvoir. Anonymous, ce collectif de hackers provoque l’arrêt de sites gouvernementaux importants comme Whithouse.gov, ainsi que des sites de grands producteurs musicaux. Ce fut un acte de représailles citoyen sans précédent. Tout d’abord enthousiaste, ensuite, j’ai un peu réfléchi.

S’ils en avaient, ils descenderaient
les ordinateurs de Wall Street

Ces événements me laissent une impression mi-figue, mi-raisin. D’un côté, leur côté pirate qui s’attaque aux puissants est plaisant. Dans notre monde informatisé et interconnecté, il y a matière à créer une sacrée pagaille. Un peu comme à la fin de Fight Club de Fincher, où l’on voit les buildings abritant les sociétés qui gèrent les cartes de crédit démollies à coup d’explosifs.
Mais, ces gaillards sont aussi des voleurs d’information, de copyright et tutti quanti.
Maintenant, s’ils en avaient, au lieu de viser des sites internet, qui ne sont en somme que des vitrines, ils s’infiltreraient directement dans les ordinateurs du Pentagone, de la Maison Blanche, de Wall street, de la Fed, des banques mondiales comme la JPMorgan ou la Citi de Londres. Car c’est là que les décisions qui modèlent notre système irrationnel basé sur des chiffres abstraits et ahurissants.

Donc, Anonymous, si vous arrivez à neutraliser, voire effacer l’organisation des grandes banques, là oui, vous serez des héros. Des héros masqués et invisibles, ceux qui nous font envie d’en être.

Mise à jour 21 mai 2016
Les Anonymous auraient attaqué la (très mal nommée) banque fédérale américaine. Voilà qui devient plus sériux les amis.
http://themindunleashed.org/2016/05/exclusive-anonymous-strikes-the-heart-of-the-empire-takes-down-u-s-federal-reserve-bank.html

Ici un article paru sur Les moutons enragés.

Publicités