Le Theta Healing de Vianna Stibal

Posted on 11 mai 2011

8


Suite de l’article « Introduction au Theta Healing® ».

Demandez et vous serez entendus

Réduite à sa plus simple expression, cette technique est tout simplement une prière dirigée, une attention portée volontairement. Certains d’entre-nous le font sans y réfléchir, au travers d’une prière, d’une pensée ou d’une parole.
C’est avant tout une méthode pragmatique qui observe ce qui est et le change.

Cette technique est née de l’expérience pratique,  pas de théories, mais du parcours de Vianna Stibal dans son travail de naturopathe et par sa sensibilité précoce aux êtres vivants. Elle a observé, testé, développé grâce à ses étudiants. Nous bénéficions là de plusieurs années de pratique.

Les grandes vérités sont dans la simplicité.
Comme la méditation, qui est peut-être la base de toute pratique intérieure, le Theta Healing® est un acte personnel et intime. Là où la méditation est passive, le Theta Healing® est actif. Il s’agit d’une forme de demande, un acte volontaire qui commande un changement dans l’ADN de nos cellules, via la cellule-maîtresse du cerveau, qui se trouve dans la glande pinéale (point rouge sur l’image animée) et qui informe toutes les autres.

_

Aussi petite qu’un pois, et de la forme d’une pomme de pin, d’où elle tire son nom, la glande pinéale est considérée comme étant un troisième oeil, pour avoir la même structure de base de nos organes visuels. Jusqu’à il y a peu, on croyait qu’il s’agissait d’un organe atrophié, aux fonctions indéfinies, d’un oeil non développé. Mais cela a néanmoins éveillé l’intérêt des scientifiques qui ont mis en lumière des fonctions en relation avec la physique et les phénomènes paranormaux…
Source
et ici sur wikipédia qui comme dans toute bonne encyclopédie « sérieuse » classe ce 3e œil sous la rubrique ésotérisme.

Vianna Stibal, la fondatrice du Theta Healing® utilise le mot « commande » à dessein. Elle précise que ce mot ne signifie pas « ordre », dans le sens commun, mais « co-opération », agir avec. Notion qui va avec la co-responsabilité expliquée dans l’introduction, car nous ne créons pas nous-même la guérison, nous y participons. Nous amorçons l’acte,  Dieu qui guérit et nous en sommes le témoin.

Une  commande pour faire quoi?
Pour enlever tous les obstacles. Ceux qui bloquent l’émergence de ce que nous sommes tout au fond de nous. Pour libérer notre potentiel. Pour faire sauter les entraves qui créent la maladie, la tristesse ou la dépression. Rien de moins.
Réalisons bien que tout est en nous. Quand nous avons peur de quelque-chose, c’est en nous. Lisez bien: « J’ai peur de… » Je-avoir-peur. Indépendamment de la situation, la peur est en moi. J’en suis donc responsable, elle est à moi. J’ai aussi le pouvoir de m’en libérer, étant ma responsabilité. Là est la force. Quand on se rend compte que l’on a une peur, on a en même temps le pouvoir de ne plus l’avoir. On enlève la peur pour la remplacer (ne jamais laisser un vide car il appelle à être rempli) par son opposé. « J’ai peur des chiens » devient « je suis en sécurité avec les chiens ».

Les peurs et les croyances
Ces deux choses modèlent notre vie, elles nous télécommandent. Si j’ai peur des chiens, mon chemin va éviter d’en croiser un. On est tellement habitué à agir en fonction de nos peurs que l’on trouve ça normal. N’avons-nous pas envie d’être libre de croiser un chien ou pas? N’avons-nous pas envie de laisser tomber cette peur issue d’un passé révolu pour se sentir enfin libre de nos mouvements? Idem pour les croyances. Si je crois que ma vie est menacée quand je suis au milieu d’une foule, je vais éviter à tout prix cette situation. Me privant des rencontres qui façonnent une vie. Comment peut-on avoir ce genre de croyances? Par une expérience passée, par un héritage de nos parents ou des ancêtres, par un vécu datant d’une époque lointaine. Les origines des croyances sont multiples mais ce n’est pas important de les connaître. L’important est de constater ce qui est et de le changer, si c’est notre choix.

Le libre-arbitre
Voici l’ultime rempart. Nous sommes responsables de nos vies, nous avons donc le choix sur notre propre vie. Jamais sur celles des autres. Le praticien en Theta Healing®, comme tout praticien digne de ce nom, se doit impérativement de respecter le libre-arbitre d’autrui. Il ne change rien, ne guérit rien sans le consentement du client. Il ne suggère rien, aucune réponse ou solution. C’est le client qui donne les clefs. S’il demande, c’est qu’il est prêt à être aidé. S’il ne demande pas, le praticien ne fait pas. C’est le respect absolu de la personne qui demande. Ainsi l’ego du praticien n’a aucune prise sur le processus, car rien ne vient de lui. Là réside la grande valeur de cette technique.

C’est qui Dieu?
Le nom de Dieu a été très mal interprété depuis des lustres. Il n’est pas un « qui », ni même un « quoi ». Dieu est juste un nom comme un autre qui tente de désigner quelque-chose. Vianna Stibal le nomme « le Créateur de Tout ce qui Est ». Nom qui n’est pas forcément le plus adapté, car la Vie n’a pas de genre et le mot « Créateur » suggère une entité masculine. On peut préférer la Vie, l’Univers, l’Univers infini, la Source, le Grand Tout, etc… Tant qu’il désigne pour chacun le mieux possible ce qu’il représente, le mot utilisé n’est pas si important. Cette force étant en nous, le mot ne sert qu’à contacter la partie divine en nous. L’utilisation de mots n’est que le mécanisme qui amorce l’acte de guérison lui-même.

Le Theta Healing® en lui-même est simple, même s’il faut pour l’utiliser quelques conditions et surtout de se débarrasser, pour certains d’entre-nous, des croyances qui bloquent sa mise en action. Car une croyance limitante est le premier obstacle à un travail intérieur. Par exemple, comment se guérir si l’on croit que l’on ne mérite pas d’être en bonne santé?

La prière.
On peut voir dans la prière un ancêtre du Theta Healing®. Cette technique y ressemble par bien des aspects, avec la notion de co-responsabilité en plus, ou devrait-on dire, la notion de culpabilité en moins. Les religions ont étouffé la grandeur de chaque individu en lui imposant cette notion perverse de culpabilité. « Délivre-nous, pauvres pêcheurs… »
En vérité, si l’on pense souvent à une chose, elle risque fort de se produire. Agréable ou douloureuse. Voilà l’importance de nos pensées et d’apprendre à les maîtriser. Notre être profond n’est que présence, force tranquille et félicité. Nous le sentons quand nous lui laissons de la place. Lors d’une marche en forêt ou tous ces instants où l’on sait que l’on a besoin de rien de plus que le simple fait d’être vivant. Les pensées elles, sont des outils qui sculptent notre réalité, la modèlent, la transforment ou la détruisent.

Pourquoi Theta Healing®?


Theta
: nom de la fréquence, healing: guérir en anglais. On classe plusieurs longueurs d’ondes émises par le cerveau. Alpha, beta, delta, theta, et gamma, correspondantes à nos différents niveaux d’activité. A noter que la mesure de ces ondes exprimée en herz (Hz) diffèrent légèrement d’une étude à l’autre. L’onde theta correspond à la méditation profonde, au premier cycle du sommeil (celui où l’on est encore conscient juste avant l’endormissement). C’est le moment où l’on demande  à recevoir des réponses au travers nos rêves. Cet état peut être trouvé par la méditation ou par une des techniques de Vianna Stibal.

Sachant que notre ADN contient toute information permettant de faire fonctionner notre organisme, nous avons la possibilité de l’activer ou d’en changer une partie, si elle fonctionne mal ou pas du tout, créant un déséquilibre physique. Le Theta Healing® peut aussi nettoyer un système de croyances qui ne provoque pas de trouble physique. Une peur, une phobie, peu importe. Le travail du thérapeute est de trouver la cause première de ce déséquilibre. Pour cela, il utilise des questions et le test musculaire de la kinésiologie appliquée. Ce test permet de trouver les réponses que le corps connaît. N’oubliez pas que votre corps dit toujours la vérité. Il est notre meilleur allié sur cette planète.
Ensuite, il commande le changement, qui parfois se réalise en 3 minutes, voire instantanément. Si vite? Oui, car être persuadé que toute guérison doit obligatoirement prendre du temps est une croyance. Certains symptômes lourds demandent effectivement du temps, mais infiniment plus court que le considère la médecine classique.
Avant de décrire rapidement la technique de Vianna Stibal, il est utile de comprendre le concept des plans d’existence.

Les 7 plans d’existence.
Si on cherche sur google « plans existence », on tombe sur bon nombre de significations. Le Samsara en compte 31, le plan de vie de la kabbale 5 et d’autres 10. Le géobiologue Stéphane Cardinaux en dénombre 7, mais de façon différente. Les 7 plans comme décrits ci-après me semblent concrets et précis à la fois. On ne peut pas dire que l’un est plus juste que les autres, le but étant de nous permettre de comprendre ce qui est.

__Les plans de matière:
__Plan 1: le minéral
Matière non-organique temporelle et immobile. Tous les minéraux, cristaux
et éléments du Tableau périodique.
__Plan 2: le végétal
Matière organique, temporelle et immobile. Champignons, bactéries,
vitamines, molécule de carbone, plantes, arbres, fées, élémentaux.
__Plan 3: l’humain et l’animal
Organismes mobiles et temporels. Molécules à base de protéines,
structures de carbone, chaînes d’acides aminés.
__Les plans de non-matière:
__Plan 4: l’esprit
Molécules à haute fréquence (invisibles par le 3e plan).
Plan intemporel de l’après-vie physique des humains et des animaux.
__Plan 5: les anges et les démons
Plan de l’extrême dualité divisé en de nombreux sous-niveaux. Conseil des Douze, anges, maîtres (Bouddha, Jésus), Dieux et Déesses inférieurs, père et mère spirituels, anges-gardiens, guides (médiateurs entre les 3e et 7e plans), l’astral, les démons. A noter que le partie inférieure ne se mélange pas du tout avec la partie supérieure.
__Plan 6: Les Lois
Lois universelles (loi de gravité, loi de cause à effet, etc…), états de vaste conscience possédant des sous-états liés à eux. Guérisons par les sons, géométries sacrées, magnétisme, numéros et lumière. Plan de la pure vérité car s’appliquant à tout.
__Plan 7: La Source (Dieu, Vie, etc…)
Energie créatrice de tout ce qui est, pure sagesse, force créative, essence d’amour pur. Crée les autres plans et les englobe en même temps.

Les plans supérieurs englobent les plans inférieurs.
Un changement dans le plan 7 affecte tous les autres, alors qu’un changement dans le plan 3 n’affecte que son plan et ses inférieurs. Nous, humains incarnés, vivons principalement dans le 3e plan, qui englobant les 1er et 2e plans, se nourrit de ceux-ci. Les végétaux du plan 2 se nourrissent des minéraux du plan 1. Chaque guérisseur ou médecin utilise un des 7 plans pour aider les autres. Un alchimiste utilise le minéral, le plan 1. Un magicien, le végétal. Le guérisseur, le 3. Le shaman, le plan des esprits. Le plan 5 est utilisé par les canaliseurs, ceux par qui les anges parlent. Le plan 6, par les mystiques.

Symbole de la lettre grecque thêta.

Le Theta Healing® tire son efficacité du fait qu’il va directement au plan 7.
On peut utiliser les plantes pour guérir son corps, pas de problème. Mais si le corps se soigne et que l’origine de son mal se trouvant sur un plan plus élevé n’est pas changée, le mal réapparaîtra. En s’adressant directement au plus haut niveau, on agit à la source, celle qui influence tous les niveaux de l’existence.

La méthode
Après réflexion, j’ai décidé de ne pas indiquer la méthode de visualisation et de commande, pour deux raisons. D’abord pour ne pas enfreindre le droit d’auteur de Vianna Stibal et ensuite parce que mon intuition me dit que ce genre de technique ne doit pas être utilisée à la légère. Il faut faire attention à ce que l’on demande, car on risque fort de l’obtenir. Malgré ça, il est important que cette technique soit accessible.

Je recommande à toute personne intéressée d’acheter son livre « Le Theta Healing », paru en anglais et en italien à ce jour. La version allemande paraît en juillet 2011 et la française en fin 2011 si tout va bien. Vous pouvez obtenir pour la Suisse ou la France cet ouvrage sur le blog de Carol & Flavio, deux formateurs Franco-Italiens organisant des séminaires et formations en Italie, Suisse romande et bientôt en France. Le plus important pour acquérir les connaissances qui permettent de mettre en œuvre la méthode est de suivre une formation. Celle de base dure trois jours. Vous trouverez sur le site de Vianna Stibal une carte pour trouver les coordonnées des praticiens agréés. En mai 2011, 142 personnes en Suisse, seulement 38 en France.

A lire cet article, on pourrait croire que le Theta Healing® n’est pas si simple. A la base, il l’est mais il demande un peu de discipline, quelques notions de base et une grande confiance pour le mettre en œuvre. Il existe des thérapeutes formés par Vianna Stibal elle-même en Europe et en Suisse.
Pour en avoir vu les effets sur moi, je sais que cela fonctionne. Je sais aussi que j’ai en moi les barrières qui bloquent la guérison de certains symptômes. Je suis en mai 2011 les formations des base et avancée avec Carol & Flavio. Loin d’être culpabilisant, c’est responsabilisant, et c’est fou ce que l’on se sent bien quand on sait que c’est à nous de faire ce qu’il faut pour notre vie. Nous sommes le capitaine, l’Univers est l’océan. Jacqueline Bousquet rappelle le vieux dicton: « Je suis maître en mon royaume ». Nous décidons où nous voulons aller. Pour nous-même et nous seul. Nous ne pouvons rien décider pour autrui. Car en venant sur cette planète, chacun a hérité du libre-arbitre. C’est pourquoi nous ne pouvons que nous occuper de nous-même. Les autres ne sont là que pour nous donner un coup de main.

Lire « Le Theta Healing® en pratique »

Advertisements