Soudain un oiseau dans la nuit

Posted on 27 mars 2011

2


Salut les gens.

Il y a quelques jours, je remontais chez moi en vélo. Il était environ 23 h 30. J’étais sur les hauts de Vevey, dans la zone industrielle qui surplombe la ville. La route est éclairée de quelques lampadaires éparts. Les voitures sont rares à cette heure de la semaine. J’ai le plaisir d’entendre les bruits alentours, les voitures de l’autoroute au loin, les cloches des premières vaches dans les pâturages, un animal détalant dans les broussailles.
Quand arrivé près du pont de Fenil, un chant d’oiseau surprend mon oreille. A cette heure? C’est inhabituel. Un chant fort, vif et mélodieux. Il se trouve sur ma droite un instant. Puis dix mètres plus loin, toujours au même endroit, comme s’il m’accompagnait, caché dans le noir du ciel étoilé. Immédiatement, je me dis quelle chance, quel cadeau. Tant de beauté dans cette présence. Juste un son, mais un son qui illumine la nuit. Un petit être qui s’amuse à me suivre, comme un petit ange qui me guide.
C’est fou comme la vie sauvage nous semble miraculeuse. Cette fascination qui nous étreint dès qu’une créature de plumes ou de poils apparaît dans notre vie, se faufile hors d’une cachette pour retourner dans l’inconnu. Cette forêt alentour qui doit en abriter, des âmes animales.
Instant de bonheur simple, rencontre furtive et précieuse. Petit geste de la Vie qui me dit qu’elle toujours là avec moi.

Ci-dessous, une image prise cet hiver lors d’un autre retour chez moi,
autre témoin d’un instant de bonheur simple.

Publicités