« Primes sautées », de Philippe Le Bé

Posted on 9 mars 2011

0


Article de Philippe Le Bé, une fine plume de l’Hebdo.

Message capté d’un Extra-Terrestre: «Voici l’histoire du patron d’une grande banque suisse, sortie de justesse de la faillite et dont le destin a étrangement été assimilé à celui d’un pays tout entier.

Les bonus des banquiers
vus par un extra-terrestre.

Ce qui nous étonne, nous les Extra-Terrestres, c’est qu’il vient de toucher un bonus de deux millions, cent fois plus que le salaire annuel de misère d’une partie de la population de sa belle et prospère contrée: près de 5%, dit-on officiellement, jusqu’au dixième murmurent certaines associations.

Ces deux millions, il n’y a pas de quoi en faire tout un plat suggèrent certains savants dans les journaux. D’autres experts dans l’art de faire de l’argent avec de l’argent, comme lui, touchent encore beaucoup plus. Notamment aux Etats-Unis, ce nouvel eldorado des plus démunis.

Si les efforts de tous ces honorables banquiers ne sont plus récompensés par autant de billets, ils iront ailleurs, commentent ces même savants. La disparition de tels «talents» serait une grande perte pour l’humanité.

Aller ailleurs? Mais où donc? A notre avis, il ne doit pas y avoir beaucoup de planètes dans l’Univers où “talent” et absence totale de conscience éthique font aussi bon ménage.

A nos amis Terriens nous disons donc qu’ils prennent peu de risques à supprimer les bonus de leurs grands chefs et à les laisser filer. Avec, dans leurs poches vides de sens, le souvenir d’un ancien monde qui, à la faveur d’un lent mais inexorable éveil des consciences, n’en a plus pour très longtemps.

Par Philippe Le Bé – Mis en ligne le 16.02.2011 à 15:02